La tête de son bébé arraché : Mamy décède lors de la césarienne pour extraire le reste du corps

0
180
La tête de son bébé arraché : Mamy décède lors de la césarienne pour extraire le reste du corps
La tête de son bébé arraché : Mamy décède lors de la césarienne pour extraire le reste du corps

A Kédougou, une femme en état de grossesse et son enfant ont perdu la vie dans le bloc opératoire dans la nuit du mardi 30 au mercredi 31 août 2022, lors d’une césarienne. Les agents de santé sont poursuivis pour des manquements pendant l’opération. Le corps sans vie de la jeune dame est toujours à la disposition du parquet qui a ordonné une autopsie.

Mamy Doura Diallo et son bébé sont décédés dans des conditions inhumaines au centre de Santé de Kédougou mardi soir. Alors qu’elle devait accoucher par césarienne, comme lors de son précédent accouchement, Mamy Doura Diallo a été contrainte à un accouchement par « voie normale ».

Selon les informations de Libération dans sa parution de ce jeudi 1er septembre 2022, en voulant sortir le nourrisson après trois heures de souffrance, les mis en cause ont complétement arraché sa tête.

Après une hémorragie, Mamy Doura Diallo est décédée lors d’une césarienne pour extraire de son ventre le reste du corps du bébé, ajoute le journal.

La même source précise que les mis en cause tentent d’étouffer le scandale, une source anonyme alerte vers 22 heures le procureur Baye Thiam qui envoie le commandant de la gendarmerie sur les lieux. Léon Mbada Faye (gynécologue), Abdou Aziz Dioum (anesthésiste) et Bacary Diakhaté (infirmier) ont finalement été placés en garde à vue
en attendant l’autopsie et l’ensemble des examens médicaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici