Macky Sall a sacrifié Amadou Ba

0
102
Ambition présidentielle - Amadou Ba, ouvre la voie du 3e mandat de Macky Sall
Ambition présidentielle - Amadou Ba, ouvre la voie du 3e mandat de Macky Sall

L’actuel chef de l’État, Macky Sall, est perçu comme ayant mis de côté son ancien Premier ministre, Amadou Ba, ce qui a marqué un tournant significatif pour l’ancien ministre des Finances. Sa position a été fragilisée face à Bassirou Diomaye Faye, un adversaire de poids.

La controverse a débuté lorsque Amadou Ba a été désigné comme le candidat présidentiel par l’APR, décision qui a entraîné une division au sein du parti, notamment avec le groupe se réclamant de l’APR Authentique. Cette division, qui aurait pu être apaisée par une intervention de Macky Sall, n’a fait que s’accentuer sous son leadership. La situation s’est davantage compliquée lorsque, peu avant le début de la campagne électorale, il a proposé de reporter les élections, alléguant des problèmes de corruption impliquant le PDS, Amadou Ba, et le Conseil constitutionnel – une accusation vue comme infondée par certains, émanant de cercles influents opérant dans l’ombre.

De plus, le soutien de Macky Sall à son candidat s’est fait attendre jusqu’à trois jours avant la fin de la campagne, moment où il a finalement appelé ses partisans à soutenir Amadou Ba, soulevant des questions sur ses véritables intentions. Cette situation laisse planer des interrogations sur les raisons pour lesquelles Macky Sall a semblé prendre ses distances avec Amadou Ba et sur les circonstances qui ont mené à l’élimination de ce dernier de la course, en lien avec une possible loi d’amnistie favorisant d’autres candidats peu avant l’élection.

Les détails et les implications du soi-disant « protocole de libération » des membres du Pastef restent également flous et sujets à spéculation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
18 + 28 =