Locafrique- L’ ancien DG entre les mains de la Justice

0
156

Dans une saga juridique épique qui oppose Khadim Bâ à son propre père, Amadou Bâ, le vent semble enfin tourner en faveur du fils prodigue. Après une décision favorable du juge du Tribunal de Commerce qui lui a restitué le contrôle de Locafrique, Khadim Bâ voit sa plainte contre des membres de l’équipe de son père, Amadou Bâ, prendre un tournant décisif.

Hier, la Sûreté urbaine a arrêté et placé en garde à vue Imencio Moreno, l’ancien Directeur général de Locafrique, ainsi que Jean Michel Borelli, pour des accusations de vol, violence, et voie de fait présumés. Leur crime présumé ? Avoir défoncé la porte du bureau de Khadim Bâ dans une tentative d’expulsion sans ordonnance appropriée.

Le Bras de Fer Continue

La lutte de pouvoir continue de faire rage entre Khadim Bâ et son père, Amadou Bâ. Cependant, les derniers développements semblent pencher en faveur du fils. Après avoir remporté une bataille cruciale devant le juge du Tribunal de Commerce, Khadim Bâ doit certainement ressentir une grande satisfaction de voir sa plainte contre les membres de l’équipe de son père progresser. En effet, Imencio Moreno et Jean Michel Borelli, respectivement Directeur général et administrateur de Locafrique sous le règne de son père, sont désormais entre les mains de la justice.

Des accusations Graves

Depuis hier, ils font face à des accusations graves de vol, de violence, et de voie de fait. Ils sont accusés d’avoir violemment forcé l’entrée du bureau de Khadim Bâ à Locafrique, sans ordonnance judiciaire, alors qu’ils tentaient d’exécuter l’ordonnance d’expulsion obtenue par le père. Khadim Bâ, qui avait encore ses biens dans ce bureau, n’a pas hésité à porter plainte. Avec la récente décision du juge du Tribunal de Commerce restituant Locafrique à Khadim Bâ, ce dernier estime plus que jamais être dans son droit.

L’Histoire d’une confrontation familiale

Cette histoire tumultueuse remonte à environ cinq mois. Amadou Bâ avait obtenu une ordonnance du juge des référés, inscrivant les noms d’Imencio Moreno, Jean Michel Borelli et Amadou Bâ au Registre de Commerce de la société Locafrique SA. Une seconde ordonnance d’expulsion visant Khadim Bâ et tout occupant de son chef avait également été prononcée, et ces deux décisions avaient été confirmées en appel. Le père avait alors tenté d’exécuter l’ordonnance d’expulsion en recourant aux services d’un huissier, mais les choses ne se sont pas passées comme prévu.

Coup de tension

Du moins, cela ne s’est pas passé sans heurts. Selon son fils, c’est dans ce contexte tendu qu’Imencio Moreno, le Directeur général, et Jean Michel Borelli se sont permis de défoncer la porte de Khadim Bâ sans une ordonnance de perquisition valide. C’est cette action qui a poussé Khadim Bâ à porter plainte. Il est à noter qu’Amadou Bâ avait lui aussi saisi la justice pour dénoncer le comportement de son fils, l’accusant de refuser de quitter les lieux malgré l’ordonnance d’expulsion qui avait été prononcée. Selon le père, son fils aurait fait appel à des individus violents pour entraver l’exécution de la décision judiciaire

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
12 ⁄ 4 =