Sénégal – Le CSDH installe la première mission d’observation électorale

0
60
Election du bureau de l’Assemblée : Ce qui fait peur à Macky Sall
Election du bureau de l’Assemblée : Ce qui fait peur à Macky Sall

Le Comité Sénégalais des Droits de l’Homme (CSDH) a abrité la cérémonie officielle d’installation de sa toute première mission d’observation électorale et des droits de l’Homme. La cérémonie s’est tenue en présence du Représentant régional du HCDH-BRAO, M. Robert Kotchani et de Me Pape Sene Président du CSDH.

La mission d’observation compte 50 observateurs qui vont se déployer durant toute la journée du 24 mars à travers toute l’étendue du territoire national. Une salle de veille média a été également mise en place pour aider à la prévention de la désinformation et des discours de haine et à la collecte d’informations sur de possibles atteintes aux droits de l’homme pendant le processus, en vue d’alerter les autorités compétentes pour leur action.
La cérémonie d’installation des observateurs fait suite à un renforcement des compétences et des capacités des observateurs sur la veille et le suivi électoral.

Une première formation des membres et partenaires du CSDH s’était tenue les 23 et 24 janvier 2024 dans les locaux du HCDH/BRAO avec à la clé, des sessions sur les techniques monitorage et de rapportage des droits de l’homme dans le cadre des processus électoraux.
Dans ses propos, le M. Kotchani a recommandé « la rigueur, l’objectivité et la neutralité dans la mission des observateurs, dont les rapports permettront l’amélioration de la prise en compte des droits de l’homme lors des futures joutes électorales. »

Selon Me Pape Sene les observateurs sont tenus par la loi de produire un rapport adressé au ministère en charge des élections et à la CENA sur la base des informations consignées. Ainsi il invite les observateurs à faire preuve « d’impartialité et de neutralité sans manifester ou extérioriser une quelconque appartenance ou préférence afin de garantir la sincérité du scrutin. »

L’installation des membres du CSDH, qui a été financée grâce au fonds de cohésion sociale mis en œuvre par le Système de Nations Unies au Sénégal, a été suivie par la remise des gilets d’identification et des tablettes de prélèvement des données collectées ainsi que des badges remis par le ministère de l’intérieur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
22 ⁄ 11 =