Permis Minier au Sénégal- Le frère du ministre de l’intérieur impliqué dans une affaire de 2 milliards

0
375
Permis Minier au Sénégal- Le frère du ministre de l'intérieur impliqué dans une affaire de 2 milliards
Permis Minier au Sénégal- Le frère du ministre de l'intérieur impliqué dans une affaire de 2 milliards

Le frère aîné du ministre de l’intérieur sénégalais, M. Franck Niaky Diome, est devenu titulaire d’un permis minier à Keur Samba en 2018, prévoyant près de 2 milliards de Francs CFA d’investissements. M. Franck Niaky Diome, qui devait jusqu’alors jongler entre les emplois pour survivre, circule désormais dans une BMW rutilante au coeur de Dakar, et a des projets d’investissement à Sidney.

Nous doutons des compétences qui permettraient à un serveur et agent de recouvrement d’assurance de se voir attribuer du jour au lendemain des permis miniers par le gouvernement que son frère servait et s’apprêtait à intégrer. Nous avons donc signalé la situation des frères Diome aux autorités australiennes, et demandé une vérification scrupuleuse de tous les mouvements de fond intervenus ces dernières années. Nous prévenons qu’il s’agit d’une premier étape, et qu’un certain nombre de personnalités qui se reconnaîtront, dont un haut-responsable ayant envoyé sa famille au Canada et un responsable politique de premier plan disposant de sublimes propriétés dans l’ancienne métropole, dont il dispose également de la nationalité, feront l’objet de similaires investigations.

Ousmane Sonko a théorisé la situation en utilisant les termes suivants: gatsa gatsa. Ce gouvernement, qui emprisonne ses opposants et empêche M. Sonko de devenir candidat, a tué des dizaines de citoyens, et en a blessé des milliers. Ses fonctionnaires et magistrats obéissent au doigt et à l’oeil aux directives qui leurs sont données. Nous allons donc les traquer, eux, leur corruption et leurs mouvements de fond. Sans violence, avec les armes du droit et de la vérité, dans le seul but d’aider les sénégalais à retrouver leur souveraineté. Ce mouvement ira croissant, et parallélisera les poursuites pour crimes contre l’humanité.

Juan Branco

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
20 ⁄ 10 =