Ousmane SONKO est dans un profond Coma

0
132
Le complexe de certaines élites politiques vis-à-vis de la France ( Par Ndukur Kacc Ndao)
Le complexe de certaines élites politiques vis-à-vis de la France ( Par Ndukur Kacc Ndao)

C’est un appel pressant aux autorités, qu’a lancé l’avocat du leader de l’ex-parti Pastef, Me Ciré Clédor Ly dans un communiqué. En effet, ce dernier informe qu’après son malaise de lundi, Ousmane Sonko est dans un coma profond.

« La situation de M. Ousmane Sonko est alarmante et son état de santé s’aggrave de façon inquiétante. Il est entré dans un profond coma ce lundi 23 octobre 2023, ce qui a surpris même le Service hospitalier et conforte les inquiétudes que j’avais avancées après l’avoir visité la veille», annonce Me Ciré Clédor Ly avant de signaler la situation préoccupante de son client. Il appelle à sa mise en liberté.

« Ce qui est arrivé ce matin prouve que l’irréversible peut à tout moment se produire, puisque le Service de contrôle et de soins peut être pris au dépourvu à tout moment. Les autorités peuvent mettre fin à sa détention et elles connaissent les mécanismes juridiques pour y parvenir. Par ailleurs, à tous les degrés de juridiction, il existe une autorité à qui la loi confère le pouvoir de mettre fin à cette détention injuste que ne justifie que le jeu de pouvoir immonde dans une démocratie et un Etat de droit.

J’interpelle solennellement le Président de la République et le ministre de la justice qui ont des pouvoirs leur permettant d’activer des leviers qui ne portent pas atteinte à la séparation des pouvoirs et qui seraient conformes aux droits civils de la personne, garantis et protégés  par les instruments internationaux des droits de l’homme. Je lance aussi un appel pressant aux autorités religieuses qui ne doivent pas rester indifférentes face à cette situation, afin qu’elles usent de leur pouvoir et influence pour la libération immédiate et sans délai de Monsieur Ousmane Sonko qui, comme tout citoyen, doit jouir des droits élémentaires prévus par les lois nationales et les instruments juridiques internationaux ratifiés par le Sénégal et qui font que la détention avant jugement doit être une exception et la liberté la règle. Je fais appel enfin à la communauté internationale soucieuse de paix et de stabilité dans la sous-région et dans le continent, pour qu’elle fasse tout ce que les accords et les liens d’amitié leur permet, pour que le trouble grave et persistant que cause le seul maintien en détention de M. Ousmane Sonko soit solutionné, avant que l’irréparable qui est prévisible ne se produise, avec des conséquences graves sur la paix, la sécurité et la stabilité dans la sous-région », lit-on dans son texte.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
2 × 30 =