Marché gré à gré à coups de milliards: Macky Sall en colère contre Matar Ba

0
411
Marché gré à gré à coups de milliards: Macky Sall en colère contre Matar Ba
Marché gré à gré à coups de milliards: Macky Sall en colère contre Matar Ba

Défenestré de son poste de ministre des Sports, Macky cherche certainement à protéger son poulain trempé dans plusieurs scandales et dont le leadership est remis en cause

C’est à la surprise générale ment des Sports a débarqué de son moelleux fauteuil. Depuis lors, les commentaires vont bon train. Le point qui est le plus évoqué et qui émeut les sénégalais est sa défenestration en pleine préparation de la Coupe du monde de football au Qatar (FIFA).

Plus de huit longues années à la tête de ce département, excepté l’ancien ministre des Sports François Bop, il a observé une longévité dans ce département. Serait-il victime d’usure ? Ou bien son mentor cherche t-il à le protéger en l’éloignant du gouvernement ?

Du côté politique, cette défenestration est logique d’autant plus que dans son fief de Fatick, il commençait à perdre du terrain. Malgré ces fonctions de maire de Fatick, il ne faisait pas l’unanimité. Une adversité était également notée chez ses «frères» de parti et de la coalition Bby. Entre le responsable apériste Birame Faye et Matar Bâ ce n’était pas le grand amour. II y avait une bataille de leadership. Lors de la tournée agricole du chef de l’Etat dans le Sine Saloum en septembre 2020, les camps de Matar Bā et Birame Faye rivalisaient d’ardeur. Chaque camp essayait de montrer au président Macky Sall que son leader est le plus représentatif dans la capitale du Sine. Des échauffourées avaient même été notées entre partisans des deux responsables

. En sus de cela, il avait des rivalités avec Cheikh Kanté. Responsable politique à Fatick, ce dernier est revenu au-devant de la scène avec sa nomination comme ministre en charge du Plan Sénégal Emergent (Pse) dans le nouveau gouvernement dirigé par Amadou Bâ. D’ailleurs, Macky n’avait pas hésité à les appeler à taire leurs divergences.

En prenant la décision de ne pas le reconduire dans le gouvernement, Macky semble protéger son poulain qui l’a remplacé à la mairie de Fatick. Des observateurs de la scène politique avancent l’argument selon lequel si Matar Bâ n’est pas reconduit c’est principalement grâce à «la perte de vitesse de Benno à Fatick et la montée en puissance de  Pastef de Ousmane onko en général à Fatick». Cette percée de l’opposition dans le bastion du président Macky Sall serait causée par l’absence d’un responsable fédérateur à Fatick imputée au maire Matar Bâ.

L’autre raison Se à la non reconduction du ministree des sports serait certainement lié à son implication dans les marchés de gré à gré de réfection des stades confiées à l’entrepreneur Mbaye Faye.

En conseil des ministres, le chef de l’Etat a demandé au ministre des Sports, d’accélérer le processus de réhabilitation, en partenariat avec la République Populaire de Chine, des quatre (4) stades programmés (Léopold Sédar Senghor de Dakar, Aline Sitoe Diatta de Ziguinchor, Lamine Guèye de Kaolack, Ely Manel Fal de Diourbel) pour un coût global de 40 milliards de francs CFA.

«On espère que ces marchés ne seront pas attribués en gré à gré à l’inévitable Mbaye Faye, grand ami di ministre Matar Bâ», ironisait le quotidien d’informations générales Le Témoin. Il faut rappeler que le direc teur général de la Compagnie sénégalaise de travaux public (CSTP/SA), Mbaye Faye, à travers son rapprochement avec le département des Sports, se serait attribué l’essentiel des marchés de réfection des stades.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
26 ⁄ 13 =