Mouhamadou Massaly crée son propre parti et détruit Yewwi

0
81
Mouhamadou Massaly crée son propre parti et détruit Yewwi
Mouhamadou Massaly crée son propre parti et détruit Yewwi

Mouhamadou Lamine Massaly a finalement choisi de prendre en main son destin politique, en mettant en place son propre parti dénommé « Union pour une Nouvelle République » (UNR). Il a procédé hier au lancement officiel. Une occasion pour lui d’annoncer la couleur en tirant à boulets rouges sur Yewwi Askan Wi et Cie, qualifiés de «politiciens incompétents, immatures, irresponsables, pressés et arrogants ».

Après une expérience acquise sur le terrain politique, à travers surtout la jeunesse wadiste et le Parti démocratique sénégalais (PDS), marquée par des avancées électorales lors des Législatives de 2017 et les dernières élections locales, Mouhamadou Lamine Massaly a posé hier un pas de plus. C’est à travers la mise en place de son propre parti politique dénommé « Union pour une Nouvelle République » (UNR). Le lancement officiel a eu lieu hier à
Thiès, une occasion qu’il a saisie pour détruire l’opposition, en l’occurrence la coalition Yewwi Askan Wi et Cie. « Un regard rétrospectif sur la situation politique met évidence
l’émergence d’une en nouvelle classe politique qui constitue une grave menace pour la démocratie sénégalaise qui, pourtant, avait valeur d’exemple dans le monde
entier. Conscients de ces dangers qui guettent le Sénégal, nous ne pouvions pas être sourds à l’appel de nombreux compatriotes désireux, comme nous, de continuer à œuvrer pour préserver et consolider notre système démocratique d’une part, et promouvoir le développement harmonieux de notre pays d’autre part », déclare-t-il d’emblée.

D’où à ses yeux la raison principale qui justifie la création de l’Union pour une Nouvelle République (UNR). Selon lui, elle ambitionne d’être un regroupement politique novateur, animé par des acteurs d’un nouveau genre, déterminés à promouvoir le renouveau poli-
tique dans notre pays qui en a tant besoin ». L’illustration en est donnée par le symbole du parti, constitué par une abeille, qui renvoie à la fois à l’ordre, à la rigueur, au travail bien fait, à la bonne gouvernance, la prospérité, l’équité, la fraternité, la solidarité et la paix. Pour lui, l’UNR ne sera pas un parti de plus, encore moins un conglomérat de «prébendiers politiciens »

Dakarleaks

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Résoudre : *
19 − 14 =