Sénégal, un crash imminent (Par Adama Gaye)

0
626

Le pire est proche. Parce que son pilote est arrivé à son niveau suprême d’incompétence, qu’il a perdu la vue, ne sait pas sur quel levier ni bouton appuyer pour redresser l’avion qui pique du nez, le Sénégal, orphelin d’un leadership, sans gouvernement, file tout droit vers le crash final.

Lire Aussi : Adama Gaye : « Abdou Latif Coulibaly doit être audité »

Macky SALL fait semblant d’être aux commandes. Il mine de reprendre l’initiative alors qu’il est affolé et ne sait plus quoi faire. Sa brusque décision, avant hier, d’une apeurante improvisation, qui a conduit au congédiement d’un gouvernement certes composé d’éclopés inaptes, n’était qu’une ultime tentative de se donner bonne contenance.

Ses manœuvres souterraines, cachotières, pour former une nouvelle équipe gouvernementale en s’appuyant sur un autre stock de losers, n’y feront rien.

On peut s’attendre à n’y trouver que de prétentieux bouffeurs des restes laissées par une criminalité en panne. Des politiciens recuits, sans ressorts ni compréhension des exigences de l’heure ni capacité à y répondre. Pas besoin de dire qu’ils sont des transhumants sans éthique, qu’ils se présentent en membres de quelques partis d’opposition, immoraux, en tenues légères pour s’offrir ou qu’ils soient des militants de sociétés civiles et autres relais longtemps cachés du régime, ce ne seront que les derniers clients d’une soupe qui a, fort longtemps, tourné. La faillite est irréversible. Les crimes imprescriptibles: économiques ou politiques, ils ont vidé l’avion en plein ciel de son kérosène. Il avance vers son destin fatal.

Les noms, titres, parcours de celles et ceux qui en seront n’auront aucune importance. L’échec est acté d’avance. L’avion ne peut plus être redressé. C’est tout le plan de vol, l’équipage ancien et actuel, sous Macky autant que ses succédanés qui sont voués, les passagers avec, à subir les conséquences du crash. Comme ces morts notés hier sur la route du Maouloud sans susciter de réactions de la part des grenouilles qui agitent ciel et terre pour rejoindre le banquet gouvernemental -de la fin de régime.

Seuls des gens sans foi ni loi peuvent en effet s’imaginer que Macky SALL peut se sauver ni sauver ce pays qu’il a mené à la banqueroute.

Lire Aussi : Mimi Touré annoncée au ministère de l’intérieur, Boun Patron du gouvernement

Le fracas de sa dernière décision masque mal le symbole de la malédiction qu’il a jetée sur ce pays qu’il a pillé avec ses acolytes avant de vouloir nous offrir une dernière pièce de comédie tragique sous le titre: Macky crash le Sénégal.

Si vous aimez les frissons, préparez-vous: elles seront fatales. La mort en direct.

C’est la conclusion naturelle de l’action d’un usurpateur qui n’aurait jamais dû porter le titre de président-pilote du Sénégal.

Le crash est inéluctable. Le pilote a déjà mis son parachute pour s’éjecter. Le sort des passagers, le peuple, est son dernier souci. Quel irresponsable, incompétent. Je savais hélas que ça ne se terminerait que par le sang, la douleur et la pauvreté. En mars 2012, j’avais avertis les sénégalais de ne pas confier les commandes de l’avion national à ce voleur. Le résultat dépasse le niveau, pourtant élevé, d’inquiétudes que je nourrissais alors.

Adama Gaye Le Caire, 30 octobre 2020

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
8 ⁄ 8 =